Albums en leader et co-leader

Depuis son premier album enregistré en 1979, tous les disques de Pierrejean Gaucher témoignent de son évolution musicale à travers ses diverses formations et projets. D’abord Abus (jusqu’en 1991), puis le New Trio (1993 et 1996), Zappe Zappa (1998 et 2002), le Phileas Band (2000), La Fontaine et le gaucher (2005), les 2G (2007), Melody Makers (2009 et 2012). Ces albums sont distribués par Absilone.

Collaborations artistiques

Ses disques signés avec d’autres artistes sont toujours le fruit d’un coup de cœur humain et artistique. C’est le cas pour les musiques qu’il crée autour des sculptures de Julien Allegre ou des céramiques de Mireille Favergeon.  Et c’est aussi avec la même implication que pour ses propres projets, qu’il a réalisé (arrangements-production) les albums des chanteurs(ses) Damien Jourdan, Mamia Cherif ou John Meldrum.

sideman, guest, compil…

Souvent d’abord perçu comme compositeur, Pierrejean Gaucher est toujours ravi quand il est invité à venir poser quelques notes de guitares sur un disque. C’est le plus souvent dans le cadre de projets instrumentaux, pour des amis, ou au fil de rencontres musicales. Plus rarement dans le domaine de la chanson, excepté pour des proches comme Mamia Cherif ou Karim Albert Kook. Pour autant, à la fin des années 80, il a souvent enregistré avec le chanteur-producteur Michel Pascal qui avait réalisé le bel album de la chanteuse Mauritanienne Tahra. L’équipe du disque était alors composée de Pierrejean, Olivier Hutman (claviers), Alain Caron (basse) et Paul Brochu (batterie) du groupe Uzeb (+ le violoniste Didier Lockwood en invité). Pour l’anecdote, l’un des titres de ce disque avait été repris par David Bowie en 1993 sur son album “Black Tie White Noise”.